Favoriser l’éveil de votre bébé en musique

« La musique adoucit les moeurs » : l’adage est bien connu et vous aurez tôt fait de le vérifier avec votre tout-petit. A l’approche de la Fête de la Musique, le moment est tout indiqué pour rappeler les bienfaits qu’elle procure sur son éveil.

Harmonie et sérénité

Tout comme les autres sens, l’ouïe se développe in utero. Votre bébé est ainsi réceptif aux sons dès le 6e mois de grossesse. Si à cette époque vous avez écouté en boucle votre playlist préférée, ces airs seront familiers et source d’apaisement pour votre nouveau-né. En captant l’attention de votre enfant, la musique développe ses facultés d’écoute. Et lorsqu’il est temps de rejoindre les bras de Morphée, elle use de son pouvoir enchanteur. Bien sûr, votre voix reste la première des mélodies pour bercer votre tout-petit. Mais vous pouvez aussi vous reposer sur celle qui s’échappe d’une boîte à musique ou d’une peluche toute douce.

Concentration et mémorisation

La musique recèle bien d’autres vertus. Durant ses premiers mois, l’enjeu n’est pas de le rendre à tout prix mélomane. Il s’agit plutôt de lui faire entendre des sons différents pour forger sa palette acoustique, tout comme vous l’initierez au goût. Pour veiller à ce que cette découverte se déroule en douceur, en préservant ses oreilles délicates, préférez des musiques calmes. Classique, jazz, ethnique ou contemporain : le répertoire qui s’offre à vous est vaste et la rythmique bien présente. En diversifiant les approches, vous permettrez à votre tout-petit de se créer un référentiel plus riche.

Curiosité et créativité

Très vite, la musique va aussi revêtir un aspect ludique, qui contribuera au développement de votre bébé. Dans un premier temps, ses peluches musicales l’inciteront à libérer leurs notes en tirant ou en appuyant dessus. Quand votre enfant sera en mesure de se saisir de ses maracas, de frapper sur les touches de son xylophone ou encore de souffler dans son harmonica, il sera sans nul doute heureux de produire des sons. Ce ravissement aura d’ailleurs peut-être déjà été atteint à l’heure du repas, avec quelques coups de cuillère bien appliqués sur le rebord de son assiette ! Ainsi, la musique encourage la coordination de ses gestes tout comme son imagination. De même, boîte à meuh ou imagier sonore stimuleront ses capacités d’association, très certainement accompagnés de joyeux babillages. Et lorsque votre tout-petit aura la perception du rythme, vous le verrez sûrement tourner drôlement sur lui-même ou frapper dans ses mains.

eveil musical natalys eveil musical natalys

Communication et émotion

Si vous souhaitez prolonger les expériences musicales hors de la maison, il existe des séances d’éveil sonore, à partir de 6 mois, puis d’éveil musical à partir de 3 ans. Ces ateliers, généralement collectifs, invitent notamment les enfants à découvrir les instruments et leurs timbres. Certaines salles de spectacles proposent également des « bébés concerts ». Durant une trentaine de minutes, les musiciens, sous la houlette d’un chef d’orchestre, interagissent avec les tout-petits, qui sont libres de s’approcher et de bouger. Chacun de ces instants fait de la musique un plaisir et renforce le degré d’émotivité de votre bébé.

Et si aujourd’hui vous terminiez la journée en chanson, en racontant l’histoire du soir à partir d’une comptine ?

Vous devriez aussi aimer..
Tentés par l’éveil aquatique pour votre bébé ?

Tentés par l’éveil aquatique pour votre bébé ?

Savourer le temps de son congé prénatal

Savourer le temps de son congé prénatal

Et si vous comptiez sur votre bonne fée ?

Et si vous comptiez sur votre bonne fée ?


Aucun commentaire

Laisser un commentaire