Témoignage : retour sur ma grossesse par Elise – 2ème partie

Elise est une jeune maman qui revient sur son expérience de grossesse. Vous pourrez lire la première partie de son témoignage, à savoir l’annonce à son amoureux et le premier trimestre, juste ici.

L’annonce aux proches (et leurs réactions étonnantes)

Maintenant que le cap des 3 mois est passé, nous pouvons l’annoncer aux proches. Allez hop, on imprime sa 1ere photo et on la glisse dans des enveloppes que nous remettrons aux grands-parents et tatas. C’était vraiment drôle, car personne ne s’y attendait. Et c’est là qu’on voit les différences de génération ! Ma belle-mère s’est exclamée : “Champagne pour tout le monde ! Hein Elise, on va trinquer !”. Hem, non, je préfère un cocktail sans alcool, merci.
Les personnes les plus surprises ont été nos amis. De mon côté, pas de problème, car j’étais la seule à ne pas avoir d’enfant. Aussi, mes amis étaient super contents que je rejoigne enfin « le club des parents ». Du coté de Mathieu, c’est exactement l’opposé. Personne n’a d’enfant, nous étions les tout premiers. Mathieu a choisi de faire un petit film avec tous les bons moments passés avec ses amis sur les 20 dernières années, en finissant par annoncer que la relève arrivait avec la photo de la petite. Et là… Nous avons eu des réactions parfois étonnantes :

« Mais c’est quoi cette histoire, c’est une blague ?!?!! »
« Ahhhhh super, très heureuse pour vous ! »
« Mais… Mais euh… On était si bien comme ça, tous ensemble… Mais pourquoi maintenant ? »
Un ami est resté bouche bée pendant presque toute la soirée.
Heureusement, j’avais lu qu’il ne fallait pas tenir rigueur de certaines réactions à chaud car l’annonce d’une grossesse peut soulever chez les proches de profondes remises en question et surtout on ne sait jamais si l’un d’entre eux n’essaie pas depuis des mois de concevoir sans succès.

Le deuxième trimestre (où on profite de son amoureux)

On dit souvent que c’est le meilleur. Personnellement, je n’ai pas senti de différence puisque je n’ai eu aucun maux lors du 1er trimestre… (oui oui, là vous vous dites, pfff elle ne se rend pas compte de la chance qu’elle a eu !)
Opération “on profite de notre couple tant qu’on est encore deux”, on se balade pour bouger un peu (et donc pouvoir manger quelques bonnes tartes aux mirabelles de ma maman), on se fait les dernières vacances à deux, et surtout opération “on commence les préparatifs” !

Sinon c’est le bon moment également pour commencer des séries de photos pour immortaliser la grossesse ! Ça fait vraiment de beaux souvenirs…
Et pour se sentir toujours belle (et à l’aise!) avec ce petit bidon qui pousse, je recommande d’acheter quelques vêtements de grossesse. La règle d’or : acheter des basiques sobres à accessoiriser avec de la couleur et ne pas négliger les robes qui seront vos meilleures amies en fin de grossesse ! En plus, il est possible d’en trouver de très sympas et pas chères…

Elise témoignages grossesse bébé Elise témoignages grossesse bébé

Le troisième trimestre, la dernière ligne droite !

Ça y est, on commence à avoir du mal à bouger, à faire les créneaux en voiture, à dormir… Mais il faut toujours aller travailler :-(
Bon personnellement, vu que j’avais deux heures de voiture à faire tous les jours en pleine canicule du mois d’août, je suis tombée sur une gynéco sympa à l’hôpital qui m’a arrêtée. Aussi, si mes collègues et ma vie sociale me manquaient, j’ai pu avancer sur les préparatifs, la liste de naissance et même sur la liste des personnes à qui envoyer les faire part, car une fois que bébé est là, plus une minute pour rechercher toutes les adresses !
Il est aussi temps de commencer le lobbying à la mairie pour une place en crèche si ce n’est déjà fait. De rencontrer les directrices de crèche, les responsables de quartier, la directrice de la commission d’attribution, les maires adjoints… Pourvu que ça paie ! Mais ne faites pas comme moi, prévoyez-vous une solution de repli, ça vous évitera des sueurs froides en cas de refus (très probable) de place en crèche.
N’oubliez pas de vous reposer aussi, car il faut rester en forme pour le D-day ! Bon après, avec tous les RDV, préparatifs et cours de préparation à l’accouchement, c’est plus facile à dire qu’à faire…

La suite (et fin) du témoignage d’Elise au prochain épisode !

 


Aucun commentaire

Laisser un commentaire