Je fais le tour du monde avec mon bébé !

Julie et Victor, 30 ans tous les deux, parcourent le monde avec leur fils de deux ans, Charles. Depuis le mois d’octobre, la petite famille a déjà fait des milliers de kilomètres et est actuellement en Australie. Et elle ne compte pas s’arrêter là ! Leurs aventures au jour le jour sont à retrouver sur leur page Facebook et Instagram. Interview des grands voyageurs.

Natalys : Bonjour Julie et Victor !  Québec, États Unis, Île Maurice, Thaïlande, Australie : votre itinéraire est impressionnant ! Comment vous est venu ce goût de l’aventure ?

Julie et Victor : Bonjour ! Disons qu’on a toujours aimé ça. Il y a quelques années, nous avons passé un an en Australie tous les deux. Quand on est rentrés, nous avons décidé d’ouvrir un café à Antibes, en s’inspirant de ceux que nous avons vu en Australie. Ça a vraiment bien marché, et même si ça nous a demandé beaucoup d’efforts, on n’a rien lâché et ça a payé ! On a le goût du challenge. Alors quand le café a commencé à trop bien marcher, on s’est dits qu’on devait se lancer un nouveau défi.

Natalys : À savoir, un tour du monde. Pile au moment où la famille s’agrandit !

Julie et Victor : Exactement ! Ça peut paraître insensé mais en fait c’est plutôt astucieux. Déjà, on en profite pendant que Charles est trop petit pour aller à l’école. Et aussi, il faut savoir que les enfants de moins de deux ans ne paient pas l’avion dans la plupart des compagnies. Bon après, ça suppose de l’avoir sur les genoux, mais souvent, on arrive à avoir une place pour lui si l’avion n’est pas complet !

Tour du monde témoignage natalys bébé 1

Natalys : On s’organise comment quand on part avec un bébé ou un tout-petit ?

Julie et Victor : Déjà, on a tout de suite fait le choix de partir dans des pays où on savait qu’il n’y aurait pas trop à veiller sur l’hygiène.
On avait quelques réticences concernant la Thaïlande, mais honnêtement, autant dans les grandes villes que dans les petits villages, ça s’est très bien passé. On a une grande trousse de secours,avec DEUX thermomètres. Récemment, Charles a eu une montée de fièvre et a cassé un thermomètre, on s’est retrouvés démunis à 3h du matin à Bangkok, ce n’était pas très agréable ! On fait attention maintenant. Sinon on a pris des pansements rigolos, un livre sur les bobos, qu’on lit ensemble, de l’homéopathie, etc. Pour constituer la trousse de secours, on s’est appuyés sur le livre Lonely Planet : Voyager en famille avec une liste des indispensables. Bon à savoir : à l’étranger, on ne trouve pas forcément les mêmes médicaments qu’en France, donc on s’est fait un petit stock pour Charles.

Natalys : Et au niveau de l’équipement ?

Julie et Victor : On est partis avec la Yoyo, qui est parfaite pour nous car on la prend en bagage à main dans l’avion. Sinon, on a aussi un lit parapluie. Ça peut paraître encombrant mais c’est important pour Charles. Il bouge déjà beaucoup, c’est bien s’il a un point fixe. On déplie son lit, il a ses doudous, sa grenouillère et son drap : c’est un point de repère pour lui.
Dès qu’on arrive dans un hôtel, un camping, un appart il nous montre un coin et nous dit : “Mon dodo, j’le veux là !”. Et puis ça passe en bagage en soute, on peut mettre des choses dedans, c’est assez pratique. Ah, et Charles a lui aussi sa petite valise en forme de nounours, offerte par sa tante et sa grand-mère, avec ses propres affaires.

Tour du monde témoignage natalys bébé 1

Natalys : Avec tous ces endroits parcourus, Charles a vu du pays ! Comment s’adapte-t-il ?

Julie et Victor : Il se débrouille super bien ! C’est souvent lui qui nous permet de parler à des locaux, comme il est vraiment tout blanc et roux, il attire les regards et on vient nous parler. Et puis comme il est encore petit, il n’a pas besoin de parler la langue pour comprendre ses copains d’un jour. En général, on trouve toujours un moment dans la journée pour aller au parc, pour qu’il puisse jouer avec des enfants. Il est vraiment extrêmement sociable, et on pense que le voyage aide beaucoup.

Tour du monde témoignage natalys bébé 1

Natalys : Pas trop compliqué de nourrir un tout-petit en faisant le tour du monde ?

Julie et Victor : Contrairement à ce que l’on pourrait croire, c’est assez facile dans les pays comme le Canada ou les Etats-Unis. Quand vous demandez un menu enfant au restaurant, vous n’aurez pas un steak haché frites comme en France, mais plutôt des légumes et du poisson. Bon, pour l’Île Maurice ou la Thaïlande c’était un peu plus compliqué. En Thaïlande, tout est épicé, on lui a donc donné des petits pots qu’on avait apportés. Une pédiatre que nous avions vu avant de partir et qui avait elle-même beaucoup voyagé avec ses enfants nous a conseillé d’amener des pailles à usage unique également.

Natalys : Et dans les transports ?

Julie et Victor : On aime bien voler avec Emirates, ils sont supers avec les enfants. Et nous on veille à ce qu’il se sente bien, surtout pendant les longs vols. On fait en sorte de voler la nuit,comme ça il dort, ça passe plus vite pour lui. Et ce jour-là, il a droit de manger tout ce qu’il aime, et on lui prépare des petites surprises pour ponctuer le voyage. Maintenant, il adore l’avion.Et c’est celui qui s’en sort le mieux avec le décalage horaire, il récupère pendant ses siestes, c’est lui qui s’adapte le mieux d’entre nous.

Natalys : Est-ce que vous pensez que c’est bénéfique pour Charles ?

Julie et Victor : Clairement. Déjà, ça lui ouvre forcément l’esprit. Il voit qu’on parle, qu’on mange, qu’on se comporte différemment dans divers coins du monde. Aussi, il est beaucoup plus sociable et il s’adapte beaucoup mieux à certaines situations. Par exemple, avant de partir, le moment de se coucher, c’était tout un cérémonial. Maintenant, il est vraiment très facile. Après, on sait qu’il n’en aura pas de souvenir, il est trop petit. Mais ça restera forcément gravé quelque part.

Tour du monde témoignage natalys bébé 1

Natalys : Pensez-vous que votre mode de vie soit accessible à tous ?

Julie et Victor : Beaucoup de gens nous disent “Oh, vous avez de la chance.”. On ne croit pas vraiment, c’est plutôt que la chance, on a su la saisir. On a tout vendu, notre appart, notre café, nos meubles, même notre voiture. Après ce voyage, on va vivre à Montréal, mais on ne sait pas encore où on va travailler, ce qu’on va faire. D’autant plus que Charles risque d’avoir bientôt une petite sœur ou un petit frère. Disons qu’il faut renoncer à une certaine sécurité, un certain confort. On a des amis qui vivent dans des belles maisons, avec un travail stable, et qui nous envient. Il faut être prêt à laisser ce mode de vie de côté aussi. Se donner vraiment les moyens !

Natalys : Une anecdote de voyage vraiment inoubliable ?

Julie et Victor : On en a une chaque jour ! Celle qui nous a marqués récemment, c’était pour les deux ans de Charles, en février. Nous avons réservé quelques nuits en hôtel de luxe en Thaïlande, ce que nous ne nous accordons pas en temps normal. Quand nous sommes arrivés à l’hôtel, nous avons fait part de notre enthousiasme à la réception, expliquant que nous étions là pour l’anniversaire de notre fils. Ils étaient tellement heureux pour nous qu’ils nous ont surclassés ! Mais carrément dans une villa, rien que pour nous, avec une piscine ! Charles a eu droit à un gâteau avec des bougies le lendemain matin. C’était vraiment inattendu !

Tour du monde témoignage natalys bébé 1

Natalys : Vous avez encore de la route ?

Julie et Victor : Oh oui ! Nous allons passer aux Îles Fidji puis partir en road trip aux Etats Unis, où nous visiterons en voiture la Californie et les parcs nationaux.
Ensuite, direction Vancouver et l’Alaska ! Depuis là-bas, nous rentrerons à Montréal. Ce n’est que le début !

Natalys : Wow. On peut suivre vos aventures quelque part ?

Julie et Victor : Oui, sur Instagram et Facebook. Sur nos comptes “globetrottiste”, nous postons chaque jour une photo du voyage. D’ailleurs nous cherchons des sponsors (compagnie de voyage, location de voiture, etc.).

Natalys : Merci beaucoup à vous deux et bonne route à tous les trois !

N’hésitez pas à vous abonner pour aider Julie, Victor et Charles dans leur projet @globetrottiste !

Et pour partir sereinement, pour faire le tour du monde ou en grand week-end, suivez notre liste des indispensables en cliquant ici !


1 commentaire | Ajouter le votre

Ça donne envie de revenir 35 ans en arrière pour promener Victor et Vincent

Laisser un commentaire